Drexel dragonThe Math ForumDonate to the Math Forum



Search All of the Math Forum:

Views expressed in these public forums are not endorsed by Drexel University or The Math Forum.


Math Forum » Discussions » sci.math.* » sci.math

Topic: CONVERSION OF INNOCENT PEOPLE TO EINSTEIN BELIEVERS
Replies: 2   Last Post: Jan 21, 2013 7:02 AM

Advanced Search

Back to Topic List Back to Topic List Jump to Tree View Jump to Tree View   Messages: [ Previous | Next ]
Pentcho Valev

Posts: 3,530
Registered: 12/13/04
Re: CONVERSION OF INNOCENT PEOPLE TO EINSTEIN BELIEVERS
Posted: Jan 21, 2013 7:02 AM
  Click to see the message monospaced in plain text Plain Text   Click to reply to this topic Reply

Children should become Einstein believers as early as possible:

http://fr.vikidia.org/wiki/Th%C3%A9orie_de_la_relativit%C3%A9
"C'est à présent la nuit. Vous êtes toujours dans votre train (le voyage est vraiment long), mais vous ne dormez pas : vous êtes occupé à une expérience bien plus passionnante. Par votre fenêtre, vous voyez l'avant d'un autre train qui avance dans la même direction et à la même vitesse que vous. Ses phares sont allumés ; nous allons considérer la lumière de ces phares comme un flot de photons qui se précipitent à environ 300 000 km/s droit devant. Sachant que les deux trains (le vôtre et celui d'à côté) se déplacent à 200 km/s (soit 720 000 km/h - ce sont des trains révolutionnaires !), à quelle vitesse voyez vous avancer le rayon lumineux ? Facile : 300 000 km/s ; puisque vous avancez à la même vitesse que le train voisin, la vitesse de ce dernier ne s'ajoute pas à celle du rayon lumineux (c'est comme si les deux trains étaient immobiles, de votre point de vue). Et maintenant, à quelle vitesse la vache sur le bord des rails voit-elle avancer le rayon lumineux ? Cette fois-ci, de son point de vue, le train ET le rayon sont en mouvement, à une vitesse différente ; donc, selon la loi d'addition des vitesses, le rayon fonce à... (300 000 + 200) 300 200 km/s ? Pour en être sûrs, faisons un petit saut dans le temps. En 1887, exactement. À cette époque, le monde scientifique était persuadé que la lumière se déplaçait dans une substance mystérieuse, l'éther (rien à voir avec celui des médecins et des drogués) ; cet éther serait un fluide invisible et intouchable qui imprégnerait toute chose, qui serait même assez fin pour se glisser dans une cloche à vide (« sinon, comment expliquer que la lumière traverse du vide ? », argumentaient les physiciens de l'époque). Pour ces physiciens, c'était évident : tout comme le son, qui se déplace de molécule en molécule sous forme d'onde, la lumière DEVAIT avoir un fluide vecteur. En 1887, donc, deux physiciens américains du nom d'Albert Michelson et d'Edward Morley firent une expérience qui devait prouver l'existence de l'éther ; ironie du sort, ce fut l'expérience qui prouva l'inexistence de cet éther ! L'expérience était simple : puisque TOUT baigne dans l'éther, alors les planètes aussi. Mais leur déplacement autour du Soleil devrait engendrer un « vent d'éther », semblable au « vent de la vitesse » que ressent un motard : en clair, un courant d'éther qui irait dans le sens contraire de la marche de la Terre, et qui à la fois ralentirait la lumière qui irait contre lui et accélérerait (du point de vue de la planète) celle qui irait dans le même sens que lui. Le résultat de l'expérience fut pour eux incompréhensible : quelle que soit la direction de la lumière (contre et avec le vent d'éther), celle-ci conservait toujours la même vitesse : 299 792 km/s. Ce résultat, au passage, propulsait les équations de l'électromagnétisme de Maxwell au faîte de la gloire, puisqu'elles prédisaient qu'un rayon lumineux va toujours à 300 000 km/s ; mais surtout, il invalidait les lois d'addition des vitesses de Galilée. C'est pourquoi, pour revenir à notre train, la vache ne voit pas passer le rayon émis par les phares à 300 200 km/s. Il passe, et ce pour la vache, le conducteur du train ou n'importe qui d'autre, à 300 000 km/s, un point c'est tout."

http://www.everythingimportant.org/Einstein_worship/
"Teaching Children to Worship Albert Einstein. (...) During the morning, children spent time with their parents. Afternoon brought a special production of Einstein! Einstein! followed by tours of RHIC, ITD, the fire house, Science Museum, and tree planting. (...) Professor Chanteuse led the audience in singing "Divine Einstein" while the scientists changed into their real costumes. (...) Einstein explains that imagination is more important than knowledge. Einstein! Einstein! He's our man! led by volunteers from the audience. Einstein! Einstein! He's our man! If he can't solve it, no one can!"

Pentcho Valev



Point your RSS reader here for a feed of the latest messages in this topic.

[Privacy Policy] [Terms of Use]

© Drexel University 1994-2014. All Rights Reserved.
The Math Forum is a research and educational enterprise of the Drexel University School of Education.