Drexel dragonThe Math ForumDonate to the Math Forum



Search All of the Math Forum:

Views expressed in these public forums are not endorsed by Drexel University or The Math Forum.


Math Forum » Discussions » sci.math.* » sci.math.independent

Topic: LA SCIENCE SE MEURT !
Replies: 5   Last Post: May 5, 2013 1:38 AM

Advanced Search

Back to Topic List Back to Topic List Jump to Tree View Jump to Tree View   Messages: [ Previous | Next ]
Pentcho Valev

Posts: 3,243
Registered: 12/13/04
Re: LA SCIENCE SE MEURT !
Posted: Apr 24, 2013 2:54 AM
  Click to see the message monospaced in plain text Plain Text   Click to reply to this topic Reply

http://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/le-futur-de-la-science-carver-mead-131276
"Le futur de la science. Carver Mead. La science, accompagnée de sa petite soeur (ou fille) la technologie, offre des champs de réflexions très divers. Ceux qui, notamment au plan philosophique, intéressent semble-t-il le plus le grand public, concernent la physique, au sens le plus fondamental, rejoignant de fait la cosmologie : de quoi l'univers est-il fait ? Certains formulent la question autrement : quel est le tissu profond de l'univers ? Autour de quelles lois fondamentale s'est construit l'univers. Depuis maintenant un siècle ou presque, la physique a proposé deux voies d'approche, la relativité générale (RG) due à Einstein et la mécanique quantique (MQ), due à une poignée d'esprits remarquables, les plus souvent cités étant Niels Bohr et Werner Heisenberg. Chacune dans son domaine, ces deux approches ont conduit à des découvertes théoriques et des applications qui n'ont jamais dans leur domaine été remises en cause jusqu'à aujourd'hui. Mais, comme chacun le sait, elles ne sont pas compatibles. Elles proposent de l'univers des représentations non cohérentes. La RG par exemple définit un espace-temps réglé par la gravitation. (...) Carver Mead est professeur émérite à Caltech, pionnier des composants électroniques et de la micro-électronique. Il a lancé avec succès plus de 20 entreprises dans ces domaines. Ceci ne l'empêche pas de ronger son frein, face aux blocages affectant aujourd'hui selon lui la physique fondamentale, notamment du fait de l'impossibilité à se dépasser qui paralyse les théoriciens de la RG et de la MQ. Il impute ce blocage à quelques poignées de « mandarins » comme l'on dirait en France, qui refusent à tous autres qu'eux la possibilité de présenter des hypothèses nouvelles. Néanmoins, comme ils sont en fin de carrière et assis sur les honneurs, ils ne font en ce qui les concerne aucun effort personnel de renouvellement."

http://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/bientot-le-tsunami-scientifique-90519
"Bientôt le tsunami scientifique. (...) La science mécaniste finira comme les régimes arabes, parce que cette science est totalitaire. Mais elle ne le sait pas, jusqu'au jour où un tsunami de la vérité submerge les esprit, entraînant dans son passage les débris idéologiques de la technoscience. Ce jour est proche."

http://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/la-science-dans-l-impasse-avant-la-134645
"La science dans l'impasse avant la plus grande révolution depuis quatre siècles"

http://blog.reycom.org/archives/109
"La crise des vocations est générale dans toutes les sciences dures. En témoignent les articles récurrents de revues spécialisés telles que Physics World, l'excellent journal de l'Institute of Physics, ou la Recherche qui a longtemps conservé un lien fort avec la recherche publique menée en France. Elles s'en sont émues parce que c'était à leurs lecteurs potentiels que cette crise s'attaquait... Le tableau noir des sciences est peut-être entrain de cesser d'accepter des marques de craie blanche. Il restera simplement noir. Dans ce paysage accablant, les journalistes scientifiques peuvent toujours continuer de ramer comme le faisait la reine Rouge de Lewis Carol, qui courait simplement pour se maintenir sur place... Le courant de la rivière de la course à la rentabilité risque de se transformer en rapide, entrainant tous les coureurs, sans exception, vers le trou noir de l'oubli!"

"La plus grande révolution depuis quatre siècles" ou "le trou noir de l'oubli"? Si c'est "la plus grande révolution depuis quatre siècles", par où commencer? Suggestion: considérer très attentivement les textes suivants:

http://www.oocities.com/rainforest/6039/jd9.html
An open letter to Professor Stephen Hawking by John Doan: "There's only one thing that I want to raise with you in this letter, and it's Einstein's second postulate. Why can't you step out from Einstein's shadow and change relativity, Professor Hawking? Why should you accept Einstein's second postulate that the speed of light is absolute, resulting all paradoxes about time dilation? Why should you accept that c + v = c, in the sense that a light spent from Earth to a spaceship has to be measured as c regardless how fast the spaceship is travelling relative to Earth? How much evidence have you truly seen?....Your students would still keep asking the same questions your teachers have asked before. Many people are still confused. Some understand but cannot explain to idiots. Some don't understand but have stopped asking to stop being called idiots, too. And why should we deserve this? Why should we waste time imagining what our world would be like since Einstein said light is absolute? Why don't we go back and ask what if Einstein is wrong, that light is not absolute, that in fact c + c = 2c?....I have a dream, that one day Professor Hawking would write the first non-Einstein relativity book with an opposite second postulate, and I would be one of first readers congratulating you for helping me understand it.....If you say c + c = 2c, you certainly could make more sense than Einstein's postulate saying c + c = c. Yet where is non-Einstein relativity? Why can't you invent it, Professor Hawking? What has stopped you?"

http://www.dormirenfrance.fr/relativite-fondamentalement-s107511.htm
"Comme c'est les 100 ans de la version originale de la relativité restreinte, une révision des hypothèses originales, des documents et des idées qui ont conduit à l'acceptation de cette théorie est opportune et justifiée. Chaque année, des millions d'étudiants sont enseignées cette théorie sans une analyse critique de la relativité. (...) Toutefois, des doutes subsistent dans la communauté scientifique qui n'ont jamais totalement abandonné le confort d'une conception newtonienne du monde. (...) À la suite de ces idées, notre compréhension de la géométrie, les mathématiques, la physique, la science et l'univers ne serait jamais la même. Toutefois, certains scientifiques déclarent que la vitesse de la lumière n'est pas constante à partir des observations expérimentales différentes."

http://www.webastro.net/forum/showthread.php?t=72449
"La relativité doit être fausse. En effet, considérons une échelle de 20 mètres de long transportée si rapidement dans la direction qui lui est parallèle qu'elle ne paraît plus avoir que 10 mètres de long dans le système du laboratoire. A un moment donné, on peut donc la faire entrer toute entière dans un bâtiment de 10 mètres de long. Plaçons-nous cependant dans le système de référence du coureur qui la porte. Pour lui, le bâtiment est contractée à la moitié de sa longueur. Comment une perche de 20 mètres pourrait-elle entrer dans un bâtiment de 5 mètres ? Et cette conclusion impossible à retenir ne démontre-t-elle pas que la relativité renferme quelque part une faille logique fondamentale ?"

http://forums.futura-sciences.com/physique/234180-interpretation-de-lexperience-de-michelson-morley.html
"Interpretation de l'expérience de Michelson-Morley. Cette experience nie l'existance de l'éther conjugé à l'utilisation de la relativité galiléenne. Mais qu'est qui pousse alors Einstein a supposer que la vitesse de la lumiere est invariante dans tt refs inertiels? Ou encore Lorentz à s'acrocher a l'existance de l'ether en lui aportant des propriétés particulières? Ces deux interprétations ont été effectivement fructueuses pour ce qui est de la confrontation a l'exprérimentation. Mais y a il eu a l'époque des interprétation niant l'existance de l'ether, et suposant que la vitesse de la lumière dépendait de la vitesse de la source (l'experience de Michelson-Morley étant parfaitement compatible avec une vision corpusculaire de la lumiere et une utilisation de la relativité galiléenne) ? Et pourquoi ces théories, même a l'époque ou les conséquence de la relativité restreinte ou de l'utilisation des transfo de Lorentz (ex: paradoxe de Langevin) ne pouvaient etre testé, ont elles été abandonés?"

http://astronomie.forumactif.com/t878-la-relativite-d-einstein
"J'ai l'impression que la question de Yacine comme celle de Dingle (ralentissement des horloges) resteront sans réponse... Peut-être que le postulat d'Einstein (l'invariance de c) est faux tout simplement?"

Pentcho Valev




Point your RSS reader here for a feed of the latest messages in this topic.

[Privacy Policy] [Terms of Use]

© Drexel University 1994-2014. All Rights Reserved.
The Math Forum is a research and educational enterprise of the Drexel University School of Education.