Drexel dragonThe Math ForumDonate to the Math Forum



Search All of the Math Forum:

Views expressed in these public forums are not endorsed by Drexel University or The Math Forum.


Math Forum » Discussions » sci.math.* » sci.math

Topic: Le destin douloureux de Walther Ritz (1878-1909), ph
ysicien théoricien de génie

Replies: 5   Last Post: Sep 26, 2013 1:40 AM

Advanced Search

Back to Topic List Back to Topic List Jump to Tree View Jump to Tree View   Messages: [ Previous | Next ]
Pentcho Valev

Posts: 3,465
Registered: 12/13/04
Re: Le destin douloureux de Walther Ritz (1878-1909)
, physicien théoricien de génie

Posted: Sep 24, 2013 11:41 AM
  Click to see the message monospaced in plain text Plain Text   Click to reply to this topic Reply

http://bouteloup.pierre.free.fr/vulg/relge.pdf
"Considérons une fusée posée sur le sol terrestre, donc immobile dans un champ de gravitation. Déjà, à cause du principe d'équivalence, la lumière tombe vers le bas avec la même accélération qu'un caillou, vue par un observateur immobile dans la fusée."

http://sethi.lamar.edu/bahrim-cristian/Courses/PHYS4480/4480-PROBLEMS/optics-gravit-lens_PPT.pdf
Dr. Cristian Bahrim: "If we accept the principle of equivalence, we must also accept that light falls in a gravitational field with the same acceleration as material bodies."

http://www.wfu.edu/~brehme/space.htm
Robert W. Brehme: "Light falls in a gravitational field just as do material objects."

http://www.youtube.com/watch?v=FJ2SVPahBzg
"The light is perceived to be falling in a gravitational field just like a mechanical object would. (...) The change in speed of light with change in height is dc/dh=g/c."

http://poincare.et.la.relativite.pagesperso-orange.fr/5.Deuxieme.partie.html
Jules Leveugle: "Einstein publia un article en décembre 1907, dont les trois conclusions principales découlent directement de l'hypothèse de Planck et de sa théorie quantique : la lumière étant pesante, sa vitesse doit varier dans un champ de pesanteur, comme celle d'un corps matériel, sa fréquence doit diminuer comme son énergie h lorsque s'accroît le potentiel de gravité... (...) Dans un article de juin 1911, Einstein reprit les idées de son article de 1907, qui découlaient de l'hypothèse de Planck sur la pesanteur de l'énergie. Mais cette fois il abandonna la relativité "habituelle", d'autant plus facilement qu'il n'en était pas l'auteur, en renonçant explicitement au principe de la constance de la vitesse de la lumière. Et cet abandon lui permit de calculer la courbure d'un rayon lumineux dans un champ de gravitation, qu'il estima à 0,85 d'arc pour un rayon rasant le soleil, en appliquant le principe de Huygens, du mathématicien et physicien Christiaan Huygens (1629-1695), valable dans les milieux d'indices de réfraction variables. Ce résultat avait, en fait, déjà été établi par l'astronome allemand Soldner en 1803, en partant de la théorie de l'émission de la lumière de Newton."

http://www.arte.tv/fr/La-relativite-a-l-epreuve/856858.html
Jean Eisenstaedt: "Michell est persuadé de l'universalité de la gravitation et que la lumière doit, comme tout autre corpuscule, y être soumise. Il en déduit, en cette fin du XVIIIe siècle, qu'un corpuscule lumineux, émis par une étoile animée d'une vitesse constante, va être petit à petit freiné et sa vitesse diminuée. À tel point que, si l'étoile est très massive, le corpuscule, telle une pierre jetée en l'air, peut s'arrêter dans sa course et retomber sur l'étoile. Aussi invente-t-il ces objets étranges que Pierre-Simon Laplace nommera «corps obscurs» (car leur lumière ne peut nous en parvenir) et qui s'apparentent aux trous noirs. En 1801, s'appuyant sur ces résultats vulgarisés par Laplace, l'astronome allemand Georg von Soldner en déduira qu'un rayon lumineux peut être dévié de sa course s'il passe près d'un corps pesant. Ses résultats ne sont aucunement différents de ceux d'Einstein, qui calculera le même effet en 1911."

Tout ça... c'est vrai ? La vitesse de la lumière varie-t-elle dans un champ de gravitation ? Comme la vitesse d'un corps matériel ? Non ? Ce n'est pas un problème en France ? Pourquoi ? Etienne Klein n'en a rien dit à la télé ? Mais qu'est-ce qu'il dit ? Que l'anagramme de "Albert Einstein" est "Rien n'est établi" ? Il le dit souvent ? Très souvent ? On le paye pour ça ? Oui ? Et c'est tout ? C'est tout.

Pentcho Valev



Point your RSS reader here for a feed of the latest messages in this topic.

[Privacy Policy] [Terms of Use]

© Drexel University 1994-2014. All Rights Reserved.
The Math Forum is a research and educational enterprise of the Drexel University School of Education.