Date: Jan 21, 2013 1:29 PM
Author: Pentcho Valev
Subject: Re: Vitesse de la lumière: constante ou variable (L<br>	ettre ouverte à Etienne Klein)

http://www.astrosurf.com/quasar95/exposes/redshift.pdf 
"Appliqué à la lumière, cet effet Doppler-Fizeau engendre un décalage des fréquences émises par une source en mouvement par rapport à un observateur. Comment expliquer ce phénomène ? Par un exemple simple : Une personne est debout sur le rivage d'un bord de la mer. Des vagues lui arrivent sur les pieds toutes les dix secondes. La personne marche, puis court en direction du large (là où se forment les vagues). Elle va à la rencontre des vagues, celles-ci l'atteignent avec une fréquence plus élevée (par exemple toutes les huit secondes, puis toutes les cinq secondes). La personne fait alors demi-tour et marche puis court en direction de la plage. Les vagues l'atteignent avec une fréquence moins élevée, par exemple toutes les douze, puis quinze secondes. Cette petite démonstration s'applique à une onde physique, comme un son, ou ici les vagues sur l'océan pour une meilleure compréhension. Elle peut être extrapolée à une onde lumineuse, en considérant que le sommet d'une vague est le point d'amplitude maximale de l'onde lumineuse."

Etienne Klein,

Evidemment la vitesse des vagues par rapport à l'observateur VARIE avec la vitesse de l'observateur. L'extrapolation proposée nous dit que la vitesse des ondes lumineuses, elle-aussi, VARIE avec la vitesse de l'observateur. Comment les Einsteiniens se sauvent-ils du problème? En n'en parlant jamais? "Ce dont on ne peut parler, il faut le taire" (Wittgenstein).

Pentcho Valev