Date: Jan 22, 2013 2:07 AM
Author: Pentcho Valev
Subject: Re: Vitesse de la lumière: constante ou variable (L<br>	ettre ouverte à Etienne Klein)

http://www.donbosco-tournai.be/expo-db/www/CDEXPO/Ondes_fichiers/EffetDoppler.pdf 
"La variation de la fréquence observée lorsqu'il y a mouvement relatif entre la source et l'observateur est appelée effet Doppler. (...) 6. Source immobile - Observateur en mouvement: La distance entre les crêtes, la longueur d'onde lambda ne change pas. Mais la vitesse des crêtes par rapport à l'observateur change ! Lobservateur se rapproche de la source: f'=V'/(lambda)=f(1+Vo/V). (...) L'effet Doppler peut se produire pour toutes les sortes d'ondes."

http://dept.phys.univ-tours.fr/images/cours/20110418145751-rr_dm2011_correc.pdf
"On parle de « décalage vers le rouge » car la fréquence de réception est inférieure à celle d'émission et si le signal est un signal lumineux visible, cela signifie que sa couleur se « décale » vers le rouge (fréquence la plus basse dans le visible). (...) Si c'était le récepteur et non la source qui était en mouvement par rapport au milieu de propagation des ondes, il faudrait modifier la vitesse de propagation des ondes dans le référentiel O' où elle ne serait plus tout simplement c. Par exemple, si le récepteur est en mouvement dans la direction des x négatifs à la vitesse w par rapport au milieu de propagation et que la source est immobile par rapport à ce même milieu, la vitesse des ondes par rapport à O' est c- w et on trouve la relation f_R=f_E(1-w/c)."

http://www.cairn.info/revue-d-histoire-des-sciences-2011-1-p-59.htm
Jean Eisenstaedt: "C'est bien là, dans un cadre newtonien, l'essence de l'effet « Doppler »."

Etienne Klein,

Est-ce que l'effet Doppler confirme la théorie de l'émission de Newton? Ou bien il confirme la théorie de la relativité d'Einstein? Ou bien il confirme toutes les deux: la théorie de l'émission d'une façon négligeable et la théorie de la relativité d'une façon glorieuse?

http://www.librairal.org/wiki/George_Orwell:1984_-_Deuxi%C3%A8me_Partie_-_Chapitre_IX
George Orwell: "La doublepensée est le pouvoir de garder à l'esprit simultanément deux croyances contradictoires, et de les accepter toutes deux. Un intellectuel du Parti sait dans quel sens ses souvenirs doivent être modifiés. Il sait, par conséquent, qu'il joue avec la réalité, mais, par l'exercice de la doublepensée, il se persuade que la réalité nest pas violée. Le processus doit être conscient, autrement il ne pourrait être réalisé avec une précision suffisante, mais il doit aussi être inconscient. Sinon, il apporterait avec lui une impression de falsification et, partant, de culpabilité. La doublepensée se place au cur même de l'Angsoc, puisque l'acte essentiel du Parti est d'employer la duperie consciente, tout en retenant la fermeté d'intention qui va de pair avec l'honnêteté véritable. Dire des mensonges délibérés tout en y croyant sincèrement, oublier tous les faits devenus gênants puis, lorsque c'est nécessaire, les tirer de l'oubli pour seulement le laps de temps utile, nier l'existence dune réalité objective alors qu'on tient compte de la réalité qu'on nie, tout cela est d'une indispensable nécessité. (...) Il est à peine besoin de dire que les plus subtils praticiens de la doublepensée sont ceux qui l'inventèrent et qui savent qu'elle est un vaste système de duperie mentale. Dans notre société, ceux qui ont la connaissance la plus complète de ce qui se passe, sont aussi ceux qui sont les plus éloignés de voir le monde tel qu'il est. En général, plus vaste est la compréhension, plus profonde est l'illusion. Le plus intelligent est le moins normal."

Pentcho Valev