Date: Feb 6, 2013 2:26 AM
Author: Pentcho Valev
Subject: Re: EINSTEINIANA : LAVAGE DE CERVEAU EN FRANCE

Le lavage de cerveau n'est pas toujours facile dans le monde d'Albert le Divin:

http://universquantique.blogspot.com/2013/02/pour-en-finir-avec-le-paradoxe-des.html
"Croire ou ne pas croire en l'incroyable. (...) Il est à noter que dans ces présentations grand public, le conférencier égraine toujours les trois mêmes exemples, celui des jumeaux dont on vient de parler, la vitesse des muons (ces derniers sont des entités quantiques créés dans la haute atmosphère et elles devraient se désintégrer avant d'avoir atteint le sol si l'on ne prenait pas en compte la relativité restreinte d'Einstein) et le fonctionnement du GPS. Avec cette dernière illustration, le GPS, le physicien sait qu'il fera toujours mouche et l'on décèle alors parfois sur son visage un vif contentement, c'est l'orgueil mal placé de celui qui détient le savoir. En effet, nous sommes bien obligés de le croire puisque nous possédons tous un téléphone portable qui fonctionne ! Et ce bon fonctionnement résulte justement de la prise en compte du potentiel gravitationnel des satellites et de leurs vitesses, telle que l'indique la relativité restreinte et la relativité générale. Et puisque ces 2 théories n'ont jamais été prises en défaut, le conférencier ne perdra plus de temps avec ces peccadilles. Exit donc les explications que pourrait nous fournir le conférencier non pas du pourquoi (question qui sort des compétences de la physique), mais du comment est-ce possible qu'une horloge située dans le satellite n'indique pas la même heure que son homologue resté sur terre ? Parfois si nous insistons il lâche qu'avec un tableau noir il pourrait en 3 coups de craies nous démontrer cela vite fait (car d'après lui il ne faut pas être grand clerc pour assimiler ces notions) mais le temps lui manque (traduisez cela le soule). Il précise alors qu'il existe des cours de relativité dans de nombreuses universités ouvertes et il nous encourage chaudement à les suivre. Faut-il donc obligatoirement passer par les équations mathématiques pour croire aux implications des relativités d'Einstein ? N'existe-t-il pas un moyen pour que le citoyen lambda intègre la révolution conceptuelle engendrée par ces théories qui date l'une de 1905 et l'autre de 1916 ?"

Pentcho Valev