Date: Feb 17, 2013 3:01 AM
Author: Pentcho Valev
Subject: Re: L'épistémologie de Lakatos et la constance de <br>	la vitesse de la lumière

http://www.lmm.jussieu.fr/~sagaut/epistemologie-v14.pdf
"Structure d'un progamme de recherche selon Lakatos. * Un noyau dur, qui est formé d'hypothèses théoriques très générales. C'est ce noyau qui caractérise le mieux le programme de recherche. Le noyau dur est arbitrairement considéré comme infalsifiable (au sens de Popper) par « décision méthodologique de ses protagonistes », c'est-à-dire qu'il ne peut pas être remis en question. * Une ceinture protectrice, qui est composée d'hypothèses auxiliaires explicites qui complètent le noyau dur, d'autres hypothèses sous-jacentes à la description des conditions initiales et en des énoncés d'observation. * Une heuristique négative, qui consiste en ce que le noyau dur est considéré comme infalsifiable. * Une heuristique positive, qui selon Lakatos « consiste en une série partiellement forrmulée de propositions ou d'indications sur la façon d'opérer des transformations, de développer la ceinture protectrice réfutable ». Un point important ici que le caractère irréfutable du noyau dur du programme. Toute inadéquation entre un énoncé d'observation et la théorie doit donc mener à une modification de la ceinture protectrice, c?est-à-dire par l'ajout de nouvelles hypothèses ou le remplacement d'anciennes."

Le noyau dur "irréfutable" c'est la constance de la vitesse de la lumière - elle ne doit dépendre ni de la vitesse de la source ni de la vitesse de l'observateur.

Enoncé d'observation: Quand l'observateur se dirige vers la source, à vitesse v, la fréquence mesurée qui était f=c/L devient f'=(c+v)/L, où L est la longueur d'onde.

L'inadéquation entre l'énoncé d'observation et le noyau dur est plus que claire: si f=c/L devient f'=(c+v)/L, c'est parce que la vitesse de l'onde lumineuse par rapport à l'observateur, qui était c, devient c'=c+v.

Que faire? Pour que la vitesse de la lumière par rapport à l'observateur reste constante alors que l'observateur change de vitesse, la longueur d'onde doit varier avec la vitesse de l'observateur:

Ceinture protectrice (la seule possible): La fréquence mesurée, qui était f=c/L, devient f'=(c+v)/L, parce que la longueur d'onde, qui était L, devient L'=cL/(c+v).

Mais c'est absurde - l'analogie avec les ondes sonores dit qu'une telle variation est impossible:

http://faculty.washington.edu/wilkes/116/slides/Physics116_L08-interference.pdf
"Sound waves have speed c, and f and L are related by c=Lf. For an observer moving relative to medium with speed u, apparent propagation speed c' will be different: c'=c±u. Wavelength cannot change - it's a constant length in the medium, and same length in moving coordinate system (motion does not change lengths). Observed frequency has to change, to match apparent speed and fixed wavelength: f'=c'/L."

L'idée que la longueur d'onde pourrait varier avec la vitesse de l'observateur est tellement absurde que les scientifiques souvent oublient le danger et disent la vérité, réfutant ainsi, implicitement, la relativité restreinte:

http://www.donbosco-tournai.be/expo-db/www/CDEXPO/Ondes_fichiers/EffetDoppler.pdf
"La variation de la fréquence observée lorsqu'il y a mouvement relatif entre la source et l'observateur est appelée effet Doppler. (...) 6. Source immobile - Observateur en mouvement: La distance entre les crêtes, la longueur d'onde lambda ne change pas. Mais la vitesse des crêtes par rapport à l'observateur change ! Lobservateur se rapproche de la source: f'=V'/(lambda)=f(1+Vo/V). (...) L'effet Doppler peut se produire pour toutes les sortes d'ondes."

http://www.radartutorial.eu/11.coherent/co06.fr.html
"L'effet Doppler est le décalage de fréquence d'une onde acoustique ou électromagnétique entre la mesure à l'émission et la mesure à la réception lorsque la distance entre l'émetteur et le récepteur varie au cours du temps. (...) Pour comprendre ce phénomène, il s'agit de penser à une onde à une fréquence donnée qui est émise vers un observateur en mouvement, ou vis-versa. LA LONGUEUR D'ONDE DU SIGNAL EST CONSTANTE mais si l'observateur se rapproche de la source, il se déplace vers les fronts d'ondes successifs et perçoit donc plus d'ondes par seconde que s'il était resté stationnaire, donc une augmentation de la fréquence. De la même manière, s'il s'éloigne de la source, les fronts d'onde l'atteindront avec un retard qui dépend de sa vitesse d'éloignement, donc une diminution de la fréquence. Dans le cas sonore, cela se traduit par un son plus aigu lors d'un rapprochement de la source et un son plus grave en s'éloignant de celle-ci. Dans le domaine de la lumière visible, on parle de décalage vers le bleu pour un rapprochement et vers le rouge dans le cas d'éloignement en se référant au spectre lumineux. La même chose s'applique à toutes les gammes d'ondes électromagnétiques dont les ondes utilisées par les radars."

Pentcho Valev