Date: Mar 26, 2013 2:21 AM
Author: Pentcho Valev
Subject: Re: LE TEMPS PHYSIQUE : LA QUESTION CRUCIALE

Etienne Klein hait les élucubrations de la relativité mais pense que le slogan "aucune relativité, aucun salaire" est juste: 

http://ciret-transdisciplinarity.org/bulletin/b12c5.php
Etienne Klein: "La théorie de la relativité oblige à modifier bien d'autres conceptions à propos du temps. Notamment , la notion de simultanéité cesse d'être absolue : des événements qui sont dans le futur pour tel observateur sont dans le passé pour tel autre et dans le présent pour un troisième. En d'autres termes, ce qui m'est présent à un certain instant n'existe plus ou pas encore pour quelqu'un d'autre en déplacement par rapport à moi. Le mot maintenant devient ambigu. Il existe désormais autant d'horloges fondamentales qu'il y a d'objets en mouvement uniforme. On ne peut pas les synchroniser. Si l'on ajuste leurs cadrans à un certain moment, les heures indiquées ne coïncident plus quelques instants plus tard. Chaque observateur a l'impression que le temps indiqué par les horloges autres que la sienne propre est dilaté en raison, précisément, du ralentissement des horloges. Le temps n'a donc plus d'étalon."

Joao Magueijo était plus radical il y a dix ans mais aujourd'hui est tout à fait d'accord avec Etienne Klein: Aucune relativité, aucun salaire:

http://www.amazon.fr/Plus-vite-lumi%C3%A8re-Joao-Magueijo/dp/2100072471
Joao Magueijo, PLUS VITE QUE LA LUMIERE, pp. 298-299: "La racine du mal était clairement la relativité restreinte. Tous ces paradoxes résultaient d'effets bien connus comme la contraction des longueurs, la dilatation du temps, ou E=mc^2, tous des prédictions directes de la relativité restreinte. Tous interdisaient de fixer une frontière bien définie, commune à tous les observateurs, et capable de confiner les effets quantiques gravitationnels. (...) La conséquence en était inévitable: pour édifier une théorie cohérente de la gravité quantique, quelle qu'elle soit, nous devions commencer par abandonner la relativité restreinte. Nous avons alors compris que beaucoup des incohérences connues, affligeant les théories de gravité quantique proposées jusqu'alors, résultaient sans doute égualement d'avoir religieusement supposé comme vraie la relativité restreinte."

Pentcho Valev