Drexel dragonThe Math ForumDonate to the Math Forum



Search All of the Math Forum:

Views expressed in these public forums are not endorsed by Drexel University or The Math Forum.


Math Forum » Discussions » sci.math.* » sci.math.independent

Topic: LE VIDE QUANTIQUE ET LE REDSHIFT DE HUBBLE
Replies: 6   Last Post: Mar 1, 2013 2:56 AM

Advanced Search

Back to Topic List Back to Topic List Jump to Tree View Jump to Tree View   Messages: [ Previous | Next ]
Pentcho Valev

Posts: 3,007
Registered: 12/13/04
LE VIDE QUANTIQUE ET LE REDSHIFT DE HUBBLE
Posted: Nov 13, 2012 3:04 AM
  Click to see the message monospaced in plain text Plain Text   Click to reply to this topic Reply

http://www.tv5.org/cms/chaine-francophone/info/Les-dossiers-de-la-redaction/Etienne-Klein-l-origine-de-l-univers/p-23489-L-univers-ne-commence-pas-avec-le-Big-Bang-entretien-avec-Etienne-Klein.htm
Etienne Klein : "Le vide quantique existe. Il n'existe pas un peu, il existe vraiment. Par contre ce qui est au bord de l'existence dans le vide quantique ce sont les particules. Elles ne sont pas sans masse, mais elles n'ont pas assez d'énergie pour exister vraiment. Pour qu'une particule existe vraiment, il faut que son énergie soit égale à mc2, où m est sa masse (et c2 la vitesse de la lumière dans le vide, NDLR). Si l'univers est trop froid comme c'est le cas aujourd'hui, il n'y a pas assez d'énergie dans le vide quantique pour que toutes les particules aient suffisamment d'énergie pour exister, et donc certaines sont là de façon latente, elles sont comme "fatiguées", et on ne peut les rendre vivaces qu'en leur donnant l'énergie qui leur manque. C'est ce que l'on fait dans les collisions de particules (comme au LHC, le collisionneur de particules du CERN, NDLR) : on transfert l'énergie des particules qui entrent en collision, au vide quantique. Les particules qui étaient là de façon léthargique avalent l'énergie qu'on leur communique, deviennent réelles et s'échappent du vide. C'est cela qu'on détecte dans nos instruments."

Il semble assez raisonnable de supposer que les photons venant d'une galaxie lointaine réagissent avec le vide quantique et perdent de leur vitesse, pardon, de leur énergie, "de façon proportionnelle à la durée du trajet : c'est la loi de Hubble, prédite très simplement":

http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article1612
Jean-Claude Pecker: "L'expansion ne serait qu'une apparence ; les « redshifts » ne seraient pas dus à l'effet Doppler-Fizeau, mais à une interaction des photons avec les milieux traversés (c'est la « fatigue de la lumière »). Le mécanisme de cette interaction n'est pas encore précisé ; plusieurs suggestions sont faites ; cest le point faible de cette vision de l'univers."

http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article1502
Jean-Claude Pecker: "Or, le décalage d'un spectre vers le rouge se démontre simplement en physique classique grâce à l'effet Doppler-Fizeau, bien étudié au XIXe siècle. Un décalage spectral vers le rouge est alors lié à une vitesse d'éloignement de la galaxie source de lumière. Avec cette interprétation, on peut dire que les galaxies s'éloignent toutes de nous avec une vitesse proportionnelle à leur distance, et qu'elles s'écartent donc les unes des autres avec une vitesse proportionnelle à la distance qui les sépare. L'univers observé serait alors, actuellement, en expansion. Les vitesses des galaxies les plus lointaines étudiées par Hubble étaient au plus de quelques dizaines de milliers de kilomètres par seconde, dix fois plus petites que la vitesse de la lumière ; cette vitesse était déjà en vérité considérable, si considérable que Hubble lui-même, et son collègue Tolman parlent toujours de « vitesse apparente » - ce qui implique qu'ils envisagent la possibilité de décalages vers le rouge non dus à un effet Doppler-Fizeau. Mais la collectivité, n'ayant pas d'autre explication que l'effet Doppler, admet - et cela devient un dogme non discuté, et bientôt non discutable - que l'Univers est en expansion."

http://www.zetetique.ldh.org/bigbang.html
Jean-Claude Pecker: "...d'autres auteurs (après Zwicky et Belopolsky il y a plus d'un demi siècle, Findlay-Freundlich, vers 1954, puis Vigier et moi-même, vers 1972, et bien d'autres depuis) défendent l'idée de la "fatigue de la lumière". En voyageant dans l'espace, la lumière interagit avec le milieu traversé... la lumière perd de l'énergie de façon proportionnelle à la durée du trajet : c'est la loi de Hubble, prédite très simplement."

Etienne Klein,

Jean-Claude Pecker est membre de l'Académie des sciences. Vous le connaissez? Non? Comment ça? Il est déjà un nonêtre, comme Halton Arp et tous les autres? Ah ça c'est clair:

http://www.librairal.org/wiki/George_Orwell:1984_-_Premi%C3%A8re_Partie_-_Chapitre_IV
George Owell: "Withers, cependant, était déjà un nonêtre. Il n'existait pas, il n'avait jamais existé."

Pentcho Valev



Point your RSS reader here for a feed of the latest messages in this topic.

[Privacy Policy] [Terms of Use]

© Drexel University 1994-2014. All Rights Reserved.
The Math Forum is a research and educational enterprise of the Drexel University School of Education.