Drexel dragonThe Math ForumDonate to the Math Forum



Search All of the Math Forum:

Views expressed in these public forums are not endorsed by Drexel University or The Math Forum.


Math Forum » Discussions » sci.math.* » sci.math.independent

Topic: EINSTEINIANA : LAVAGE DE CERVEAU EN FRANCE
Replies: 5   Last Post: Feb 8, 2013 6:20 AM

Advanced Search

Back to Topic List Back to Topic List Jump to Tree View Jump to Tree View   Messages: [ Previous | Next ]
Pentcho Valev

Posts: 3,002
Registered: 12/13/04
EINSTEINIANA : LAVAGE DE CERVEAU EN FRANCE
Posted: Jan 31, 2013 5:09 AM
  Click to see the message monospaced in plain text Plain Text   Click to reply to this topic Reply

http://www.pedagogie.ac-nantes.fr/72456955/0/fiche___ressourcepedagogique/
"Problème: Pourquoi est-il physiquement possible, dans le cadre de la relativité restreinte, de voyager dans le futur, alors qu'il est impossible de voyager dans le passé ?"

D'où vient l'absurdité "voyage dans le futur"? En 1887 il y a deux théories qui peuvent tenter d'expliquer le résultat négatif de l'expérience de Michelson-Morley: la théorie de l'émission de Newton qui stipule que la vitesse de la lumière varie avec la vitesse de la source lumineuse (c'=c+v), et la théorie de l'éther supposant que la vitesse de la lumière est indépendante de la vitesse de la source (c'=c). Le résultat négatif de l'expérience confirme c'=c+v et réfute c'=c d'une manière catégorique.

En ce temps-là la théorie de l'émission et la relation c'=c+v sont oubliées depuis longtemps, donc la prédiction réfutée c'=c est vraie par défault. On recourt alors à des hypothèses ad hoc, assez absurdes, pour faire l'expérience confirmer l'indépendance de la vitesse de la lumière par rapport à la vitesse de la source lumineuse:

http://www.decitre.fr/livres/La-relativite.aspx/9782842450199
Banesh Hoffmann, "La relativité, histoire d'une grande idée", Pour la Science, Paris, 1999, p. 112: "De plus, si l'on admet que la lumière est constituée de particules, comme Einstein l'avait suggéré dans son premier article, 13 semaines plus tôt, le second principe parait absurde: une pierre jetée d'un train qui roule très vite fait bien plus de dégâts que si on la jette d'un train a l'arrêt. Or, d'après Einstein, la vitesse d'une certaine particule ne serait pas indépendante du mouvement du corps qui l'émet! Si nous considérons que la lumière est composée de particules qui obéissent aux lois de Newton, ces particules se conformeront à la relativité newtonienne. Dans ce cas, il n'est pas nécessaire de recourir à la contraction des longueurs, au temps local ou à la transformation de Lorentz pour expliquer l'échec de l'expérience de Michelson-Morley. Einstein, comme nous l'avons vu, résista cependant à la tentation d'expliquer ces échecs à l'aide des idées newtoniennes, simples et familières. Il introduisit son second postulat, plus ou moins évident lorsqu'on pensait en termes d'ondes dans l'éther."

Evidemment, au début, le "voyage dans le futur", sous sa forme prototypique nommée "temps local", appartient aux hypothèses absurdes et ad hoc dont le principe de la constance de la vitesse de la lumière (c'=c) est une conséquence. Un siècle de lavage de cerveau va complètement changer les choses: aujourd'hui la constance de la vitesse de la lumière est un principe incontestablement confirmé par des milliers d'expériences, y compris l'expérience de Michelson-Morley:

http://www.elisabrune.com/pdf/Jumeaux.pdf
Jean-Pierre Luminet: "La vitesse de la lumière dans le vide est la même pour tous les observateurs, quel que soit leur état de mouvement - il s'agit d'un principe dont Einstein est parti pour construire sa théorie, et d'un fait observé dans les célèbres expériences de Michelson et Morley."

http://www.pourlascience.fr/ewb_pages/f/fiche-article-le-creationnisme-en-astronomie-aussi-26285.php
Alexandre Moatti: "L'expérience de Michelson et Morley, en 1887, en est un premier exemple. Par la mesure des interférences obtenues lors de deux trajets lumineux perpendiculaires (l'un dans le sens Nord-Sud, l'autre dans le sens Est-Ouest, celui du déplacement terrestre), l'expérience aurait dû mettre en évidence sur le trajet Est-Ouest une vitesse de la lumière diminuée de la vitesse de rotation de la Terre autour du Soleil. Il n'en fut rien. Ce résultat négatif a été expliqué en 1905 par la théorie de la relativité restreinte d'Einstein, qui stipule notamment que la vitesse de la lumière dans le vide est une constante absolue, indépendante de l'observateur et de son mouvement. L'expérience de Michelson et Morley a été répétée depuis un siècle avec des dispositifs de plus en plus précis, et a toujours donné un résultat négatif, confirmant la théorie de la relativité."

http://www.pourlascience.fr/ewb_pages/f/fiche-article-la-disparition-du-temps-en-relativite-26042.php
Marc Lachièze-Rey: "Mais au cours du XIXe siècle, diverses expériences, et notamment celle de Michelson et Morley, ont convaincu les physiciens que la vitesse de la lumière dans le vide est invariante. En particulier, la vitesse de la lumière ne s'ajoute ni ne se retranche à celle de sa source si celle-ci est en mouvement."

Pentcho Valev



Point your RSS reader here for a feed of the latest messages in this topic.

[Privacy Policy] [Terms of Use]

© Drexel University 1994-2014. All Rights Reserved.
The Math Forum is a research and educational enterprise of the Drexel University School of Education.