Drexel dragonThe Math ForumDonate to the Math Forum



Search All of the Math Forum:

Views expressed in these public forums are not endorsed by Drexel University or The Math Forum.


Math Forum » Discussions » sci.math.* » sci.math.independent

Topic: LA LOGIQUE ABSURDE DES EINSTEINIENS
Replies: 5   Last Post: Oct 25, 2013 2:31 AM

Advanced Search

Back to Topic List Back to Topic List Jump to Tree View Jump to Tree View   Messages: [ Previous | Next ]
Pentcho Valev

Posts: 3,223
Registered: 12/13/04
LA LOGIQUE ABSURDE DES EINSTEINIENS
Posted: Oct 16, 2013 3:14 AM
  Click to see the message monospaced in plain text Plain Text   Click to reply to this topic Reply

http://www.pourlascience.fr/ewb_pages/f/fiche-article-les-paradoxes-temporels-26047.php
Philippe Boulanger: "Les ouvrages de fiction ont rêvé que le temps pouvait changer pour certaines personnes comme la Belle au bois dormant ou Rip Van Winkle ; Dieu a arrêté le Soleil pour que Josué puisse battre les Amoréens. Tout cela n'était que légendes et rêveries jusqu'à la relativité restreinte d'Einstein, il y a un siècle. Pour préserver le déroulement de la causalité, où la cause précède toujours l'effet, il fallait une vitesse limite et finie à tout phénomène (si la vitesse était infinie, la cause coïnciderait avec l'effet et n'en pourrait se distinguer). La vitesse limite de propagation de la cause fut, à défaut de plus vraisemblable, la vitesse des particules de masse nulle, sans inertie : les photons. MAIS ALORS on ne pouvait ajouter de vitesse à cette vitesse, et les rapports des longueurs et du temps devaient être modifiés en conséquence."

Le texte après "MAIS ALORS" n'a rien à voir avec le texte avant "MAIS ALORS". La formule de l'effet Doppler montre que la vitesse de l'observateur S'AJOUTE à la vitesse de la lumière (par rapport à cet observateur), en violation de la relativité restreinte:

http://www-cosmosaf.iap.fr/RELATIVIT%C3%89%20par%20DAMOUR%20Thibault.htm
Thibault Damour: "Or, en relativité restreinte, les fréquences mesurées par deux observateurs en mouvement relatif sont différentes (effet Doppler-Fizeau). Pour une vitesse relative faible, l'effet (f'-f)/f est égal à v/c."

Donc, si la fréquence mesurée par l'observateur stationnaire est f=c/L, où L est la longueur d'onde, la fréquence mesurée par l'observateur en mouvement sera:

f' = f(1+v/c) = (c/L)(1+v/c) = (c+v)/L = c'/L

où c'=c+v est la vitesse des ondes lumineuses par rapport à l'observateur en mouvement. "Pour une vitesse relative faible" les corrections relativistes sont négligeables et les formules f'=f(1+v/c) et c'=c+v sont virtuellement exactes.

Pentcho Valev



Point your RSS reader here for a feed of the latest messages in this topic.

[Privacy Policy] [Terms of Use]

© Drexel University 1994-2014. All Rights Reserved.
The Math Forum is a research and educational enterprise of the Drexel University School of Education.