Drexel dragonThe Math ForumDonate to the Math Forum



Search All of the Math Forum:

Views expressed in these public forums are not endorsed by Drexel University or The Math Forum.


Math Forum » Discussions » sci.math.* » sci.math.independent

Topic: LES MENSONGES DES EINSTEINIENS
Replies: 5   Last Post: Nov 13, 2012 5:25 PM

Advanced Search

Back to Topic List Back to Topic List Jump to Tree View Jump to Tree View   Messages: [ Previous | Next ]
Pentcho Valev

Posts: 3,010
Registered: 12/13/04
Re: LES MENSONGES DES EINSTEINIENS
Posted: Nov 11, 2012 1:17 PM
  Click to see the message monospaced in plain text Plain Text   Click to reply to this topic Reply

Le mensonge préalable mais extrêmement important est enseigné farouchement dans toute la France:

http://philosophie.initiation.cours.over-blog.com/article-la-theorie-de-la-relativite-restreinte-d-albert-einstein-expliquee-48902702.html
"A la fin du XIXème siècle, les travaux de deux physiciens, Michelson et Morley, mirent en évidence le constat suivant : quelque soit le référentiel utilisé, la vitesse de la lumière est constante, ce qui est en totale contradiction avec la vision classique ayant cours à leur époque."

http://www.pourlascience.fr/ewb_pages/f/fiche-article-la-disparition-du-temps-en-relativite-26042.php
Marc Lachièze-Rey: "Mais au cours du XIXe siècle, diverses expériences, et notamment celle de Michelson et Morley, ont convaincu les physiciens que la vitesse de la lumière dans le vide est invariante. En particulier, la vitesse de la lumière ne s'ajoute ni ne se retranche à celle de sa source si celle-ci est en mouvement. Autrement dit, la lumière n'obéit pas à la loi d'additivité des vitesses de la cinématique newtonienne (héritée de Galilée)."

http://luth2.obspm.fr/~luminet/jumeaux_VF.pdf
Jean-Pierre Luminet: "La vitesse de la lumière dans le vide est la même pour tous les observateurs, quel que soit leur état de mouvement - il s'agit d'un fait observé dont Einstein est parti pour construire sa théorie."

http://culturesciencesphysique.ens-lyon.fr/XML/db/csphysique/metadata/LOM_CSP_relat.xml
Gabrielle Bonnet, École Normale Supérieure de Lyon: "L'expérience de Michelson et Morley, qui a montré que le déplacement de la Terre autour du Soleil ne semble pas avoir d'influence sur la vitesse de la lumière sur Terre (celle-ci reste la même dans toutes les directions), démontre qu'en dépit du raisonnement effectué plus haut, c semble bien être la même dans tous les référentiels Galiléens..."

http://www.pourlascience.fr/ewb_pages/f/fiche-article-le-creationnisme-en-astronomie-aussi-26285.php
Alexandre Moatti: "Ce résultat négatif a été expliqué en 1905 par la théorie de la relativité restreinte d'Einstein, qui stipule notamment que la vitesse de la lumière dans le vide est une constante absolue, indépendante de l'observateur et de son mouvement. L'expérience de Michelson et Morley a été répétée depuis un siècle avec des dispositifs de plus en plus précis, et a toujours donné un résultat négatif, confirmant la théorie de la relativité."

http://www.lacosmo.com/relativite.html
Christian Magnan: "Mais en répétant les mesures tout au long de l'année, le long de l'orbite terrestre, Michelson et Morley ne détectèrent aucun effet de vitesse. Il fallait construire une théorie dans laquelle la valeur de la vitesse de la lumière s'avèrerait indépendante et de la direction et du repère choisi pour la mesurer."

Sans ce mensonge fondamental, la Théorie Divine d'Albert le Divin s'écroule très facilement:

http://forums.futura-sciences.com/physique/234180-interpretation-de-lexperience-de-michelson-morley.html
"Interpretation de l'expérience de Michelson-Morley. Cette experience nie l'existance de l'éther conjugé à l'utilisation de la relativité galiléenne. Mais qu'est qui pousse alors Einstein a supposer que la vitesse de la lumiere est invariante dans tt refs inertiels? Ou encore Lorentz à s'acrocher a l'existance de l'ether en lui aportant des propriétés particulières? Ces deux interprétations ont été effectivement fructueuses pour ce qui est de la confrontation a l'exprérimentation. Mais y a il eu a l'époque des interprétation niant l'existance de l'ether, et suposant que la vitesse de la lumière dépendait de la vitesse de la source (l'experience de Michelson-Morley étant parfaitement compatible avec une vision corpusculaire de la lumiere et une utilisation de la relativité galiléenne) ? Et pourquoi ces théories, même a l'époque ou les conséquence de la relativité restreinte ou de l'utilisation des transfo de Lorentz (ex: paradoxe de Langevin) ne pouvaient etre testé, ont elles été abandonés?"

Pentcho Valev



Point your RSS reader here for a feed of the latest messages in this topic.

[Privacy Policy] [Terms of Use]

© Drexel University 1994-2014. All Rights Reserved.
The Math Forum is a research and educational enterprise of the Drexel University School of Education.