Drexel dragonThe Math ForumDonate to the Math Forum



Search All of the Math Forum:

Views expressed in these public forums are not endorsed by Drexel University or The Math Forum.


Math Forum » Discussions » sci.math.* » sci.math.independent

Topic: EINSTEIN OU POINCARE ?
Replies: 9   Last Post: Mar 3, 2013 1:49 PM

Advanced Search

Back to Topic List Back to Topic List Jump to Tree View Jump to Tree View   Messages: [ Previous | Next ]
Pentcho Valev

Posts: 3,410
Registered: 12/13/04
Re: EINSTEIN OU POINCARE ?
Posted: Jan 9, 2013 4:19 PM
  Click to see the message monospaced in plain text Plain Text   Click to reply to this topic Reply

http://www.planetastronomy.com/special/2005-special/einst%20balibar%20saf%20mars2005.htm
Françoise Balibar: "Maxwell rentre en scène : il pense que la lumière se propage dans un milieu matériel baptisé éther, ce qui est une erreur, mais il pense aussi que la lumière est un champ électromagnétique, ça c'est révolutionnaire. Il met au point ses célèbres équations dans lesquelles la vitesse de la lumière est la même dans l'éther (référentiel absolu) et dans tout autre référentiel en translation uniforme."

http://www.proba.jussieu.fr/pageperso/levy/GT2.pdf
Thierry Lévy, Université Pierre et Marie Curie (Paris 6): "Les équations de Maxwell prescrivent donc la vitesse de la lumière : si elles sont vraies dans tous les référentiels galiléens, deux observateurs en translation uniforme voient la lumière se propager à la même vitesse."

http://sfloccari.lycee-berthelot.fr/IMG/pdf/Einstein_et_la_relativit_.pdf
Françoise Balibar: "En effet, lors d'un changement de référentiel à un autre en translation uniforme par rapport à lui, la vitesse de la lumière (appelée ici c) ne devient pas c+V; elle reste c. Cette circonstance, résultat obligé de la théorie de la lumière développée au milieu du XIXè siècle par Maxwell...."

http://culturesciencesphysique.ens-lyon.fr/XML/db/csphysique/metadata/LOM_CSP_relat.xml
Gabrielle Bonnet, École Normale Supérieure de Lyon: "Les équations de Maxwell font en particulier intervenir une constante, c, qui est la vitesse de la lumière dans le vide. Par un changement de référentiel classique, si c est la vitesse de la lumière dans le vide dans un premier référentiel, et si on se place désormais dans un nouveau référentiel en translation par rapport au premier à la vitesse constante v, la lumière devrait désormais aller à la vitesse c-v si elle se déplace dans la direction et le sens de v, et à la vitesse c+v si elle se déplace dans le sens contraire."

Contradiction dans l'enseignement? Non bien sûr. C'est un enseignement basé sur la doublepensée:

http://www.librairal.org/wiki/George_Orwell:1984_-_Deuxi%C3%A8me_Partie_-_Chapitre_IX
George Orwell: "La doublepensée est le pouvoir de garder à l'esprit simultanément deux croyances contradictoires, et de les accepter toutes deux. Un intellectuel du Parti sait dans quel sens ses souvenirs doivent être modifiés. Il sait, par conséquent, qu'il joue avec la réalité, mais, par l'exercice de la doublepensée, il se persuade que la réalité nest pas violée. Le processus doit être conscient, autrement il ne pourrait être réalisé avec une précision suffisante, mais il doit aussi être inconscient. Sinon, il apporterait avec lui une impression de falsification et, partant, de culpabilité. La doublepensée se place au cur même de l'Angsoc, puisque l'acte essentiel du Parti est d'employer la duperie consciente, tout en retenant la fermeté d'intention qui va de pair avec l'honnêteté véritable. Dire des mensonges délibérés tout en y croyant sincèrement, oublier tous les faits devenus gênants puis, lorsque c'est nécessaire, les tirer de l'oubli pour seulement le laps de temps utile, nier l'existence dune réalité objective alors qu'on tient compte de la réalité qu'on nie, tout cela est d'une indispensable nécessité. (...) Il est à peine besoin de dire que les plus subtils praticiens de la doublepensée sont ceux qui l'inventèrent et qui savent qu'elle est un vaste système de duperie mentale. Dans notre société, ceux qui ont la connaissance la plus complète de ce qui se passe, sont aussi ceux qui sont les plus éloignés de voir le monde tel qu'il est. En général, plus vaste est la compréhension, plus profonde est l'illusion. Le plus intelligent est le moins normal."

Pentcho Valev




Point your RSS reader here for a feed of the latest messages in this topic.

[Privacy Policy] [Terms of Use]

© Drexel University 1994-2014. All Rights Reserved.
The Math Forum is a research and educational enterprise of the Drexel University School of Education.