Drexel dragonThe Math ForumDonate to the Math Forum



Search All of the Math Forum:

Views expressed in these public forums are not endorsed by Drexel University or The Math Forum.


Math Forum » Discussions » sci.math.* » sci.math.independent

Topic: LA SCIENCE SE MEURT !
Replies: 5   Last Post: May 5, 2013 1:38 AM

Advanced Search

Back to Topic List Back to Topic List Jump to Tree View Jump to Tree View   Messages: [ Previous | Next ]
Pentcho Valev

Posts: 3,369
Registered: 12/13/04
LA SCIENCE SE MEURT !
Posted: Apr 3, 2013 3:47 AM
  Click to see the message monospaced in plain text Plain Text   Click to reply to this topic Reply

http://rogerrobert.unblog.fr/2011/10/27/la-science-est-moribonde-faute-de-scientifiques/
"La science est moribonde faute de scientifiques ! (...) Aujourd'hui le monde scientifique est dirigé par des personnes qui ne veulent plus émettre le moindre doute sur les règles apprises, même face aux évidences. (...) La science se meurt ! L'esprit humain divague dans tous les domaines où il impose de nouvelles croyances ! La finance détruit tout, et on laisse faire ce carnage parce que personne ne veut réfléchir ! Notre civilisation est en danger !"

Hypothèse: L'auteur a un préjugé contre les personnes qui dirigent la science et est donc trop pessimiste. Ces personnes (Etienne Klein, Jean-Marc Lévy-Leblond par exemple) sont, par contre, trop optimistes, et la vérité se trouve entre ces deux extrêmes.

Voyons si l'hypothèse est correcte:

http://www.i-sem.net/press/jmll_isem_palermo.pdf
Jean-Marc Lévy-Leblond: "La science souffre d'une forte perte de crédit, au sens propre comme au sens figuré : son soutien politique et économique, comme sa réputation intellectuelle et culturelle connaissent une crise grave."

http://archives.lesechos.fr/archives/2004/LesEchos/19077-80-ECH.htm
"Physicien au CEA, professeur et auteur, Etienne Klein s'inquiète des relations de plus en plus conflictuelles entre la science et la société. (...) « Je me demande si nous aurons encore des physiciens dans trente ou quarante ans », remarque ce touche-à-tout aux multiples centres d'intérêt : la constitution de la matière, le temps, les relations entre science et philosophie. (...) Etienne Klein n'est pas optimiste. Selon lui, il se pourrait bien que l'idée de progrès soit tout bonnement « en train de mourir sous nos yeux »."

http://archipope.over-blog.com/article-12278372.html
"Nous nous trouvons dans une période de mutation extrêmement profonde. Nous sommes en effet à la fin de la science telle que l'Occident l'a connue », tel est constat actuel que dresse Jean-Marc Lévy-Leblond, physicien théoricien, épistémologue et directeur des collections scientifiques des Editions du Seuil."

http://www.inra.fr/dpenv/pdf/LevyLeblondC56.pdf
Jean-Marc Lévy-Leblond: "Il est peut-être trop tard. Rien ne prouve, je le dis avec quelque gravité, que nous soyons capables d'opérer aujourd'hui ces nécessaires mutations. L'histoire, précisément, nous montre que, dans l'histoire des civilisations, les grands épisodes scientifiques sont terminés... (...) Rien ne garantit donc que dans les siècles à venir, notre civilisation, désormais mondiale, continue à garder à la science en tant que telle la place qu'elle a eue pendant quelques siècles."

http://www.worddocx.com/Apparel/1231/8955.html
Mike Alder: "It is easy to see the consequences of the takeover by the bureaucrats. Bureaucrats favour uniformity, it simplifies their lives. They want rules to follow. They prefer the dead to the living. They have taken over religions, the universities and now they are taking over Science. And they are killing it in the process. The forms and rituals remain, but the spirit is dead. The cold frozen corpse is so much more appealing to the bureaucratic mind-set than the living spirit of the quest for insight. Bureaucracies put a premium on the old being in charge, which puts a stop to innovation. Something perhaps will remain, but it will no longer attract the best minds. This, essentially, is the Smolin position. He gives details and examples of the death of Physics, although he, being American, is optimistic that it can be reversed. I am not. (...) Developing ideas and applying them is done by a certain kind of temperament in a certain kind of setting, one where there is a good deal of personal freedom and a willingness to take risks. No doubt we still have the people. But the setting is gone and will not come back. Science is a product of the renaissance and an entrepreneurial spirit. It will not survive the triumph of bureacracy. Despite having the infrastructure, China never developed Science. And soon the West won't have it either."

Evidemment l'hypothèse n'est pas correcte. Les dirigeants de la science sont pessimistes eux aussi. La science se meurt vraiment ! Que faire ? Les journalistes scientifiques ? Est-ce qu'il peuvent aider à la résurrection de la science ? La réponse est non:

http://blog.reycom.org/archives/109
"La crise des vocations est générale dans toutes les sciences dures. En témoignent les articles récurrents de revues spécialisés telles que Physics World, l'excellent journal de l'Institute of Physics, ou la Recherche qui a longtemps conservé un lien fort avec la recherche publique menée en France. Elles s'en sont émues parce que c'était à leurs lecteurs potentiels que cette crise s'attaquait... Le tableau noir des sciences est peut-être entrain de cesser d'accepter des marques de craie blanche. Il restera simplement noir. Dans ce paysage accablant, les journalistes scientifiques peuvent toujours continuer de ramer comme le faisait la reine Rouge de Lewis Carol, qui courait simplement pour se maintenir sur place... Le courant de la rivière de la course à la rentabilité risque de se transformer en rapide, entrainant tous les coureurs, sans exception, vers le trou noir de l'oubli!"

Qui peut sauver la science ? Les dirigeants bien sûr. Etienne Klein, l'énoncé suivant est faux ; son adoption en 1905 est la cause principale de la mort de la physique:

http://www.lesite.tv/g_fichiers/volet/volet_1337.pdf
Etienne Klein: "...quand vous mesurez la vitesse de la lumière, le résultat que vous obtenez est indépendant de la vitesse de la source qu'émet la lumière et est également indépendant de votre vitesse par rapport à la lumière, par rapport à la source."

Si l'esprit critique n'était pas détruit, la réfutation de l'énoncé serait très facile:

http://a-levelphysicstutor.com/wav-doppler.php
"vO is the velocity of an observer moving towards the source. This velocity is independent of the motion of the source. Hence, the velocity of waves relative to the observer is c + vO. (...) The motion of an observer does not alter the wavelength. The increase in frequency is a result of the observer encountering more wavelengths in a given time."

http://www.donbosco-tournai.be/expo-db/www/CDEXPO/Ondes_fichiers/EffetDoppler.pdf
"La variation de la fréquence observée lorsqu'il y a mouvement relatif entre la source et l'observateur est appelée effet Doppler. (...) 6. Source immobile - Observateur en mouvement: La distance entre les crêtes, la longueur d'onde lambda ne change pas. Mais la vitesse des crêtes par rapport à l'observateur change ! Lobservateur se rapproche de la source: f'=V'/(lambda)=f(1+Vo/V). (...) L'effet Doppler peut se produire pour toutes les sortes d'ondes."

Pentcho Valev




Point your RSS reader here for a feed of the latest messages in this topic.

[Privacy Policy] [Terms of Use]

© Drexel University 1994-2014. All Rights Reserved.
The Math Forum is a research and educational enterprise of the Drexel University School of Education.